Orthez

Site officiel de l’association Lous Dous Soarns

Article paru dans le journal Sud Ouest du 01 avril 2009

ROCADE. L’association Los de Pierrot réagit suite à la réunion du Conseil municipal du 25 mars

« On sent des hésitations »

Après les Verts (« Sud Ouest » du 28 mars), par la voix de Jean-Paul Duchon, c’est au tour de l’association Los de Pierrot, attentive au tronçon nord qui doit relier le rond-point du lycée Francis-Jammes à la route de Dax et rejoindre la route de Bonnut, de donner son ressenti suite à la réunion du Conseil municipal de mercredi dernier, au cours de laquelle ont été présentés puis votés les tracés dé- finitifs des trois tronçons de la rocade.« Certaines choses nous ont heurtés », commence Patrick Adam.

« Choqués »

Et en premier lieu, cette phrase, lancée au détour du rapport explicatif, par le technicien du Conseil général, qui présentait le barreau nord : « Il a indiqué que la largeur des voies serait de 3,5 m et qu’il y aurait une barre latérale de 1,50 m qui servirait pour le dépassement et les promenades à vélo. Il a ajouté que de toute façon, il n’y aurait pas beaucoup de trafic sur ce barreau. Nous sommes choqués car c’est le barreau qui coûte le plus cher : 18 millions d’euros », indiquent les membres de l’association.

En fait, Los de Pierrot sentent « moins de ferveur » pour leur barreau que pour les autres. Selon eux, il ne servirait qu’à obtenir un « financement général ». « Aucun contact n’a été pris avec Sallespisse, affirment-ils. Ils ont l’air très hésitants quant à notre barreau. »

L’association maintient par ailleurs ses griefs à l’égard du tracé général et plaide également pour la réouverture de la Virginie. « Le plus gros flux est l’axe Pau/Bayonne. Ce problème n’est pas résolu selon nous. » Los de Pierrot attendent désormais l’enquête publique, « qui sera faite en trois tronçons. Chaque personne concernée pourra se défendre ». En attendant, ils renforcent leurs liens avec les associations Lous dous Soarns et la Tranquillitat à Nouste.

01/04/2009 Posted by | Revue de presse | | Un commentaire

Articles parus dans le journal L’Echo Béarnais du 31/03/09 Orthez

CONSEIL MUNICIPAL DU 25 MARS

Des sujets qui fâchent

Le contournement d’Orthez, l’augmentation de 4,5% des taux d’imposition communaux et la façon de gérer le portefeuille municipal ont divisé majorité et opposition.
Pour chacun de ces trois dossiers, retour sur les faits, les positions, les votes.

La rocade : un poids lourd sur une route escarpée.

– Les faits : en 16 années, de 1991 à 2007, le projet de contournement a fait l’objet de multiples délibérations.
Mercredi dernier, les représentants du Conseil général avaient été conviés par la majorité, à présenter aux élus et à l’assistance, le tracé qui sera soumis à enquête publique.
Quatre phases sont prévues.
Première étape, 2007-2009 : concertation sur le choix du tracé et études préliminaires.
Deuxième étape : 2009-2010 : constitution du dossier d’enquêtes conjointes, déclaration d’utilité publique et opérations préalables à l’aménagement foncier.
Troisième étape : fin 2010- début 2012 : réaménagement foncier. Libération des empreintes foncières.09-eb
Quatrième étape : réalisation des travaux sous réserve des financements aux différents budgets.
Montant total : 36 millions d’euros (valeur 2009).
De 2011 à 2013 : réalisation du barreau centre estimé à 4 millions d’euros
De 2014 à 2018, barreau sud estimé à 14 millions d’euros.
De 2019 à 2022, barreau nord estimé à 18 millions d’euros.

– Le débat : l’ouverture de la Virginie : une voie sans issue ?
Pour l’opposition, Aline Mesplès :
 » Vous ne traitez pas le problème entre la route de Dax et celle de Bayonne, parce que vous ne voulez pas toucher à Castétarbe. C’est très dommage de ne pas obtenir auprès des ASF ne serait-ce qu’un demi- échangeur. Les terrains inaccessibles à la propriété individuelle en raison de leur proximité avec l’autoroute et la voie ferrée, pourraient intéresser en revanche des entreprises, soucieuses de s’implanter au centre du département ».
Pour la majorité, René Descazeaux, adjoint à la culture :
 » Pourquoi ne pas avoir réglé ce problème d’ouverture de la Virginie durant les 7 ans de mandat de l’équipe précédente que vous représentez ? La raison est simple : vous n’avez pas pu avancer car ASF n’était pas intéressée ».
Pour l’opposition :
« Les ASF sont désormais une entreprise privée. L’ouverture partielle d’un demi-échangeur sans contournement n’avait pas grand intérêt pour eux. Maintenant avec la rocade, ils pourraient récupérer le trafic en provenance de la route de Mont-de-Marsan (et de la future liaison vers l’A65) et de Bayonne…..et cela changerait la donne ».
Pour la majorité, Fabienne Pit, adjointe à l’urbanisme :
 » La première volonté a été d’acter politiquement ce contournement. On peut maintenant ouvrir la porte aux ASF ».
– Le vote : 27 pour, 6 abstentions (opposition).

09-bis-eb

TRIBUNE POLITIQUE

Après le conseil municipal du 25 mars             NON à la rocade !

Après la discussion et le vote en Conseil Municipal, nous constatons que les Verts sont le seul parti politique opposé à la construction de la rocade. Voici quelques unes des raisons de notre opposition :
– La rocade sera terminée en 2022 or le tracé présenté est déjà largement dépassé, alors qu’est ce ce sera en 2022 ?!
– On sait bien (sauf les techniciens du Conseil Général et les élus de la majorité) que la grande partie du flux de camions, hors desserte locale, est de direction est/ouest. Alors comment comprendre cette obstination à ne pas vouloir utiliser l’autoroute comme déviation d’Orthez en utilisant une portion gratuite entre l’échangeur de Biron et un échangeur à construire à La Virginie ? On nous dit que les ASF ne sont pas favorables ! Mais l’intérêt général ne passe-t-il pas avant l’intérêt des grands groupes ?
– La construction de cette rocade est totalement contraire aux décisions du Grenelle de l’environnement. Il est vrai que les élus orthéziens se préoccupent bien peu d’écologie.
– On annonce un coût de 36 millions d’euros ! (somme probablement très sous-estimée) Le Conseil Général ne sait donc pas utiliser cet argent à des projets plus pressants en cette période de crise ?
Quant à la position des élus de l’opposition elle est tout aussi invraisemblable : sur un tel projet, on ne peut pas s’abstenir ! C’est oui ou non.
Pour les Verts c’est clairement NON !
Pour Les Verts du Béarn,
Jean-Paul Duchon.

31/03/2009 Posted by | Information, Revue de presse | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal Sud Ouest du 28 mars 2009 Orthez

ROCADE. Après le vote du tracé en conseil municipal, mercredi soir, les Verts réagissent

Contournement : les Verts voient rouge

Vote des élus de la majorité, abstention des élus de l’opposition… Le tracé de la rocade a été voté sans grands débats passionnés, lors du conseil municipal de mercredi. Les Verts tiennent dès lors à réagir en brandissant des arguments de type… économiques.

Première idée développée : « Le tracé actuel ne servira à rien, selon Jean-Paul Duchon. Tous les comptages montrent que le trafic des poids lourds étrangers concerne l’axe est/ouest. »

Le projet sous-entend que la circulation des camions va augmenter ou rester stable. Toutes les prévisions disent le contraire. Les experts économiques et ceux du gouvernement indiquent que le nombre de camions va baisser, que la construction automobile va chuter. Pour toutes ces raisons, ce projet ne sert à rien. »

Dès lors, le seul intérêt de la rocade résiderait dans le tronçon reliant Bonnut à Mourenx, dans le cadre de l’incinération des déchets orthéziens à Mourenx. « Est-ce que les Orthéziens sont d’accord pour ça ? » s’interroge Jean-Paul Duchon.

Pour gérer au mieux le flux des camions, les Verts ont bâti un plan en deux volets : limiter les nuisances des camions dédiés à la desserte locale, en créant « un approvisionnement par des camions plus petits ». « A-t-on besoin de semi-remorques pour aller porter deux ou trois paquets à l’épicerie du coin ? Il faudrait créer aux entrées de la ville des zones d’échangeurs pour décharger les poids lourds et charger des véhicules plus légers. Au passage, ça créerait de l’emploi. C’est réalisable. »

Le deuxième volet concerne les poids lourds internationaux, en simple transit sur Orthez : les Verts préconisent l’ouverture de la Virginie pour limiter leur nombre. « Pourquoi est-ce que ce n’est pas possible ? Quelle est la raison ? poursuit Jean-Paul Duchon. Ça coûterait moins cher que les 36 millions d’euros du projet. Les plans existent, ils ont été faits, je les ai vus. Je ne comprends pas qu’une municipalité de gauche fasse passer les intérêts des grands groupes avant l’intérêt général, sans essayer de négocier. »

Enfin, les arguments écologiques : « Ce chantier va avoir des ennuis car il est en opposition totale avec le Grenelle de l’environnement, poursuit Jean-Paul Duchon. Borloo a cédé sur la Langon/Pau, mais cela m’étonnerait beaucoup qu’il prenne le risque de céder pour cette petite chose… »

Les Verts seront attentifs également à la pollution sonore : le bruit occasionné par les chantiers en premier lieu. « Il est très strictement réglementé. Il est très facile de le mesurer sous huissier et de porter plainte. »28

28/03/2009 Posted by | Revue de presse | | Un commentaire

Article paru dans le journal La République du 27/03/09

09-rep

Une virginie décidément très désirée

Alors que le calendrier a surpris pas mal de monde, les Verts se sont manifestés hier pour faire savoir leur opposition au projet.

En 2022 : c’est donc l’année annoncée par les techniciens du conseil général mercredi soir pour l’achèvement du chantier de la rocade.
Ouverture en 2014 pour le barreau Centre (Soarns/Zone Louis, 1,75 km pour 4 millions d’euros), en 2018 pour le barreau Sud (Loubieng/Rond-point du Portugal, 4,7 km pour 14 millions d’euros) et en 2022 pour le barreau Nord (route de Mont-de-Marsan/route de Dax, 5,8 km pour 18 millions d’euros).
Autant dire que la révélation de ces échéances, très commentées hier dans les rues orthéziennes, a surpris pas mal de monde.
Difficile en effet de se projeter 13 ans en avant, même si ces délais se justifient au regard de la complexité de la procédure administrative.
De plus le montant de 36 millions d’euros, qui doit totalement être pris en charge par le conseil général, est susceptible de varier avec le temps.
C’est en tout cas ce que pensent les Verts du Béarn qui,par la voix de Jean-Paul Duchon, ont jugé hier cette somme « sous-estimée » et indiquent que le conseil général ferait mieux d’employer cette enveloppe à d’autres missions.

L’opposition des Verts

Ces mêmes Verts disent également ne pas comprendre  » l’obstination à ne pas vouloir utiliser l’autoroute comme déviation en instituant une portion gratuite entre l’échangeur de Biron et un échangeur à construire à la Virginie. On nous dit que les ASF ne sont pas favorables, mais l’intérêt général ne passe-t-il pas avant l’intérêt des grands groupes ? »
Rappelons que sur le dossier de la Virginie, la majorité a souligné qu’il y avait en effet, à ce jour, une fin de non-recevoir de la part des ASF mais que si la position du concessionnaire évoluait dans le temps, les élus locaux seraient prêts à se saisir du dossier. « Mais pour l’instant, cela voudrait dire financer nous-même le péage et payer ensuite un loyer aux ASF. C’est impossible » a expliqué René Descazeaux.
Du côté de l’opposition, on encourage toutefois la majorité à mettre en place des actions de lobbying afin d’arriver à cette réouverture, jugée plus essentielle que le barreau Nord.
Ce qui explique que le groupe des opposants, favorable aux tronçons Centre et Sud, se soit abstenu mercredi soir lors du vote.
Une position qui permet d’ailleurs aux Verts d’affirmer qu’ils représentent aujourd’hui le seul parti politique, à Orthez, opposé à la construction de la rocade.
 » Sur un tel projet, on ne peut pas s’abstenir ! C’est oui ou non. Pour nous, c’est clairement NON. »

27/03/2009 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Articles parus dans le journal la République le 26 mars 2009

0326rep

Pas mal de monde dans le public hier soir. Des riverains concernés

par la rocade,notamment issus de l’association, Lous Dous Soarns

qui s’opposent au barreau centre, étaient présents pour le débat

sur le contournement.

LA ROCADE TERMINEE EN ………2022

Outre le budget, le dossier rocade représentait l’autre délibération forte du conseil ce soir. En préambule, les techniciens du conseil général ont présenté le tracé retenu.26
C’est le calendrier communiqué qui a surpris l’assistance.
Si toutes les procédures se déroulent normalement : le barreau Centre (qui a déjà débuté) pourrait être achevé en 2014, le barreau Sud en 2018 et le barreau Nord en 2022.
Autant dire que d’ici là, le centre-ville verra encore pas mal de camions.
Le chiffrage de l’opération a été estimé à 36 millions d’euros.
L’opposition a rappelé que son groupe préférait une réouverture de la Virginie plutôt que l’aménagement d’un tronçon entre les routes de Dax et Mont-de-marsan.
Mais il fut répondu par René Descazeaux puis Bernard Molères, qu’ASF, n’était pas aujourd’hui favorable à ce type de solutions.
Bernard Cazenave a quand même demandé que le lobbying ne soit pas abandonné, d’autant que l’enjeu est aussi économique avec la possibilité d’aménager par la suite une zone d’activités sur le secteur de Salles-Mongiscard.

26/03/2009 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal Sud Ouest du 26 mars 2009

261ROCADE. Le tracé définitif a été voté hier soir. Les anti-rocade étaient présents

L’épilogue de seize ans de débats

Seize ans de démarches, de réunions, de polémiques. Tout ça pour que le dossier de la rocade soit finalement voté, hier soir, sans remous particulier, devant une assistance nombreuse, alimentée notamment par les membres des associations anti-rocade.

Hier soir, les techniciens du Conseil général ont donc présenté les tracés des trois barreaux composant la rocade. Un tracé qui, après une vingtaine de réunions avec les communes et les différentes associations de riverains opposées au projet, n’a finalement que peu évolué depuis la relance du dossier, en 2007, sous Thierry Issartel.

Les techniciens ont d’abord rappelé la nécessité du contournement, commandé notamment par des impératifs de sécurité : le taux d’accidents dans la région d’Orthez entre 1996 et 2006 aurait été « deux fois supérieur à ce qui se passe sur l’ensemble du Béarn », ont-ils indiqué.

36 millions d’euros

Un contournement commandé également par la nécessité de « repousser vers la rocade la majorité des camions qui n’ont rien à faire à Orthez » : deux tiers des véhicules légers sont en desserte locale alors que deux tiers des poids lourds sont en trafic de transit, poursuivent les techniciens.

Horizon 2018-2022

Au final, le tracé définitif part du rond-point de Loubieng jusqu’à la route de Dax. Le barreau centre, long de 2 kilomètres, relie la route de Pau à la route de Mont-de-Marsan. Le tronçon sud, long de 5 kilomètres, part du giratoire du Portugal vers la route de Navarrenx en déviant la commune de Laà-Mondrans. Enfin, le tracé Nord, 5,785 kilomètres – celui qui a été le plus sujet à discussions ces dernières années – doit relier le rond-point du lycée Francis-Jammes à la route de Dax et rejoindre la route de Bonnut, en allant vers le centre d’enfouissement.

Trois tronçons dont le coût total atteint les 36 millions d’euros. « C’est un montant très lourd pour la collectivité, poursuivent les techniciens. Le phasage va s’étaler sur plusieurs années. » Le barreau centre verra le jour entre 2011 et 2013, le tronçon sud entre 2014 et 2018 et le fuseau nord pointera à l’horizon 2018-2022.

Lors du vote, les conseillers de l’opposition se sont abstenus, déplorant l’abandon de la réouverture de l’échangeur de la Virginie, qui présentait selon eux un avantage économique : la possibilité de développer sur les terrains jouxtant l’échangeur une zone économique sur des terres « qui ne sont plus accessibles à la propriété, déjà très gênées par la voie ferrée et l’autoroute ».

26/03/2009 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal La république du 24 mars 2009

Le tracé sur la table des élusRep01

INFRASTRUCTURES  La rocade d’Orthez au menu du conseil municipal

Après des réunions de concertations, de discussions, des échanges souvent vigoureux, le tracé retenu pour la rocade sera demain soir étudié par les conseillers municipaux.

C’est demain soir que le conseil municipal aura à se pencher sur le tracé de la rocade d’Orthez, vieux serpent de mer local dont les formes ont évolué ces 15 dernières années au rythme des majorités et des actions des associations. Un passé compliqué qui fait que l’on hésite encore à considérer ce nouveau pas qui s’annonce comme potentiellement décisif.
Reste que cette fois-ci pourtant, avec le vote probable du conseil, il semble bien que le dossier sorte peu à peu de terre. D’autant que Bernard Molères en a fait l’axe fort de son mandat, insistant sur le fait que le nouvel équipement ne suffira pas seulement à désengorger le centre-ville, mais servira aussi de levier économique pour la cité.
C’est d’ailleurs l’ambition économique d’Alain Suzan, via un gros projet commercial aux Soarns, qui a conduit les élus à relancer le dossier il y a quatre ans.
Aujourd’hui, après moult réunions de concertation, la naissance de trois associations d’opposants à chaque barreau et l’ajustement régulier d’un tracé souvent contesté, la déviation, composée de trois tronçons entre Loubieng et la route de Dax, dévoile ses nouveaux contours.

LE BARREAU CENTRE

C’est celui qui permet de relier les Soarns à la zone Louis, où se termine actuellement le chantier de Batiland.
C’est le premier qui, chronologiquement, doit être réalisé : 900 mètres, déjà préalablement réservés au sein du PLU, ont été débutés et permettront de desservir, dans un premier temps, la nouvelle zone commerciale.
Ensuite, le conseil général, financeur du projet, effectuera la deuxième partie de la section, jusqu’à la zone Louis.
Le franchissement du chemin matachot a constitué un sujet d’échanges réguliers entre élus, techniciens du conseil général et membres de l’association Lous Dous Soarns.
Ce chemin doit notamment être surélevé et la rocade passera ensuite dessous.
Un nouveau rond-point sera également aménagé à l’entrée de la nouvelle zone commerciale.

LE BARREAU SUD

Il concerne la liaison entre,Loubieng et le rond-point du Portugal et sera attaqué une fois achevé le barreau des Soarns. La commune de Laà-Mondrans, très concernée, a voté le tracé qui passe chez elle, au mois de janvier.
La section proposée par l’association La Tranquilitat à Nouste, jusqu’au rond-point de Biron, n’a pas été retenue.
Le barreau Sud quittera donc la route départementale un peu avant l’entrée de Laà-Mondrans, grimpera les coteaux de la commune pour arriver au quartier Orthézien des Marmonts. Là, un pont enjambera l’autoroute afin de rejoindre le rond-point du Portugal.
Notons que les panneaux anti-rocade ont fleuri dans ce secteur ces derniers jours.

LE BARREAU NORD

La précédente municipalité avait jugé, quelques mois avant le scrutin de mars 2008, qu’il n’était pas prioritaire. Il sera réalisé en dernier et, s’il voit le jour, reliera le rond-point du lycée Francis Jammes à la route de Dax où un nouveau giratoire verra le jour près du lieu-dit le Tichou. Le tracé présenté il y a deux ans a finalement peu évolué. Sauf qu’au lieu de se poser sur la ferme Pierrot, le grand rond-point, qui doit desservir Bonnut mais aussi peut-être un jour Sallespisse – c’est en tout cas envisagé – a été déplacé quelques dizaines de mètres.
La rocade devrait ensuite passer un peu loin qu’initialement prévu de maisons situées en bordure de la route de Bonnut, avant de retrouver ladite route pour se confondre avec elle, tout près de la déchetterie. Par contre, les maisons situées en bordure du bois de Laqueyre resteront elles fortement impactées.
Du côté des opposants de Los de Pierrot, on continue à réaffirmer son opposition au projet. D’autant que l’on voit dans la proximité du centre de traitement des déchets, les germes d’une possible « super-décharge » que la déviation aurait vocation à desservir.

Pour la rentrée 2010Rep02

Une fois le tracé de la rocade voté, quel calendrier pour l’ouvrage ?

L’interminable procédure administrative oblige à raisonner à long terme.

Demain soir, les élus voteront donc le tracé de la rocade.
Le suspense est minime et on voit mal l’opposition voter contre, même si une abstention n’est pas exclue.
Ensuite, comme l’explique Bernard Molères,  » ce sera au conseil général de se saisir du dossier. » C’est en effet l’assemblée départementale qui doit financer ce projet avec une enveloppe qui pourrait,avoisiner les 35 millions d’euros.

Une enquête publique

Ce dernier effectuera son enquête publique en fin d’année.
Cette dernière, prévue pour durer un mois, permettra à tout un chacun d’écrire ses remarques.
Les associations d’opposants devraient logiquement en profiter. Ensuite, le commissaire-enquêteur rendra ses conclusions. Sur la base de ces dernières, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prononcera, ou non, la déclaration d’utilité publique, la fameuse DUP qui permet d’autoriser le lancement des travaux.
 » Ce qui nous mettra environ à la rentrée 2010″ explique Bernard Molères.
Mais ensuite, ce dernier souhaite aller vite.
C’est-à-dire boucler si possible avant la fin de son mandat le tronçon entre Soarns et zone Louis mais aussi celui entre Laà-Mondrans et le rond-point du Portugal.
La déviation d’Orthez n’est qu’un des maillons d’un axe Nord-Sud, entre Mont-de-Marsan et l’Espagne, ce qui explique que la déviation de Sallespisse va vite revenir sur le tapis.
Et que l’on parle aussi, comme l’a récemment fait David Habib, de la mise à deux fois deux voies de la section entre Sallespisse et Sault-de-Navailles.

24/03/2009 Posted by | Information, Revue de presse | | Laisser un commentaire

Jeudi 19 Mars 2009


ROCADE. C’était un thème majeur de la campagne du maire. Le tracé définitif sera soumis au vote du Conseil le 25 mars

Le serpent de mer sort la tête de l’eau

Aux Soarns, les premiers coups de pioche ont été donnés en mai dernier. « On devrait pouvoir continuer à présent », se réjouit Bernard Molères. (Photo Archives R. G.)
Aux Soarns, les premiers coups de pioche ont été donnés en mai dernier. « On devrait pouvoir continuer à présent », se réjouit Bernard Molères. (Photo Archives R. G.)

Depuis 1993 que le projet de contournement d’Orthez couvait dans les cartons de l’Hôtel de Ville, tour à tour initié, bloqué, relancé, décrié, le voilà qui se précise. Le bout du tunnel n’est peut-être plus bien loin pour ce vieux serpent de mer orthézien. Un dossier brûlant qui n’a pas manqué de faire enfler les polémiques, et de faire fleurir des bouquets de collectifs anti-rocade, aux quatre coins de la ville.

Au cours de la campagne électorale, le dossier s’est logiquement retrouvé au coeur des débats. Thierry Issartel prônait « une politique d’aménagement cohérente » pour soulager la ville du bal des poids lourds, en engageant des travaux sur le barreau sud et en travaillant à l’ouverture d’un demi-échangeur à la Virginie.

Bernard Molères, lui, prêchait pour la construction de trois tronçons censés assurer le « développement économique et la sécurité du centre-ville ».

25 réunions de concertation

Un an après, le maire est fier de pouvoir annoncer qu’il a tenu sa promesse de campagne : « Le tracé définitif sera voté lors du conseil municipal du 25 mars. »

Le point d’orgue d’une année passée à « rencontrer les trois associations présentes que la Ville a contactées depuis le début de ce dossier. En tout, il y a eu 25 réunions de concertation », compte-t-il.

Projet validé à la rentrée 2010

Des réunions qui sont loin d’avoir mis tout le monde d’accord. Malgré le ficelage du dossier, une réunion était encore organisée hier soir aux Soarns, par le collectif Lous dous Soarns, qui se bat contre le barreau nord-est de la rocade. Tout au plus, ces réunions de concertation auront-elles permis aux associations concernées d’« améliorer le tracé avec lequel elles n’étaient pas d’accord », considère Bernard Molères.

Une partie du premier tronçon concernant la zone commerciale des Soarns a déjà été entamée à la fin de l’été 2008. « À présent, on va pouvoir continuer », poursuit le maire. Le Conseil général, maître d’ouvrage, lancera l’enquête publique – qui durera un mois – à la fin de l’année. Mais le dossier devra encore passer entre les mains de la commission d’enquête – « qui aura deux mois pour rendre ses observations » – puis dans celles du préfet, qui donnera un avis « dans les six à huit mois », précise Bernard Molères. Tous les délais mis bout à bout, le projet devrait finalement être validé « à la rentrée 2010 ».

Scepticisme

Les élus de l’opposition, eux, notent avant tout « l’abandon total des démarches à entreprendre pour obtenir une ouverture de l’autoroute à la Virginie », qui présentait, selon eux, « le double avantage de résoudre une partie des problèmes de circulation et d’offrir à notre communauté de communes une zone de terrains labellisables et commercialisables pour des entreprises ».

Autre interrogation de l’opposition : cette rocade, dont le barreau nord tire vers Bonnut et sa déchetterie – tronçon qui n’était pas une priorité d’investissement pour l’ancienne équipe – serait-elle « le chaînon manquant » de « la nouvelle organisation incinération-enfouissement, au centre du département » ? Une allusion au plan de traitement des déchets échafaudé entre la CCCO et Mourenx : à l’horizon 2010, les déchets industriels dits inertes de la ville de David Habib doivent en effet revenir à Bonnut pour y être enfouis, alors que ceux du canton d’Orthez seraient incinérés à Mourenx.

Auteur : aurélie champagne
a.champagne@sudouest.com

19/03/2009 Posted by | Information, Revue de presse | | Laisser un commentaire

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE du 18 mars 2009

1/ Désignation du tiers sortant des membres du Conseil d’Administration

2/ Rapport d’activité
– Différents contacts établis avec : Mr Molères, des représentants de la DAEE, les membres des 3 autres associations, Mr Pezas, un géomètre, un avocat
– Participation à une enquête publique
– Réunion de quartier
– Création d’un blog

3/ Résultat d’activité
– Obtention de la déviation de l’axe de départ de la rocade
– Obtention d’un plan officiel du 1er  tronçon
– Confirmation d’un passage sous-terrain et de non articulation rocade/matachot
– Limitation des dégâts de proximité (chemin non utilisable pour la Z.C)
– Nous avons le soutien des « Verts »
– Articles positifs sur la presse environ tous les mois
– Nous sommes présents et en éveil, mais la présence des riverains est insuffisante

4/ Rapport financier

5/ Plan d’action 2009
– Création de 2 commissions de travail     :
1 groupe concernant matachot
1 groupe concernant la zone commerciale
– Participation aux réunions de quartier
– Les tracts seront édités environ 1 mois avant l’enquête publique
(où il faudra être très présents)
– Un dossier va être envoyé au Ministère de l’écologie, au conseil régional, au responsable des « verts » Aquitaine ainsi qu’au préfet
– Animation du blog :
Tous les articles sont ouverts aux commentaires alors n’hésitez pas à partager vos remarques et vos infos
A ce jour : 820 visites et 1 commentaire

NOUS SOMMES TOUJOURS CONTRE CE PROJET

18/03/2009 Posted by | Compte rendu | | Laisser un commentaire

Vendredi 27 février 2009

Après 2 demandes faites par courrier, Mr Pezas de la DAEE s’est rendu sur les lieux (chemin Matachot)
Etaient présents 8 membres de l’Association
Il nous a présenté un nouveau plan de coupe avec un creusement plus important au dessous du chemin, en conséquence une surélévation moins importante que prévue

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 3 MARS 2009

Dernière réunion à la CCO, Présents : Mr Le Maire, Mr Pezas, 6 membres de l’association
Présentation de Mr Pezas de la traversée du chemin Matachot par la rocade, faisant apparaître le pont et les niveaux du chemin. Il est en partie revenu sur le plan proposé vendredi 27/02 : coût supplémentaire du creusement
Différents sujets ont été abordés par les membres de l’association :
Enrochements, élargissement du chemin, récupération des eaux, budgétisation des travaux, saturation du rond-point d’intermarché….
Le projet sera entériné par le vote du conseil municipal
Une enquête publique aura lieu cette fin d’année
Le préfet devant avaliser le projet après l’enquête publique recevra un dossier avec nos arguments

PROCHAINE REUNION

Assemblée générale annuelle : mercredi 18 mars 2009 à 19h au local des associations des Soarns

27/02/2009 Posted by | Compte rendu | | Laisser un commentaire

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 21 JANVIER 2009

Présents : les membres du bureau, les membres de l’Association

– Nous avons décidé d’une édition de tracts afin d’informer la population
– Nous avons mis en commun quelques idées
– L’Association « Los de Pierrot » se joint à nous pour cette édition
– A ce jour le blog est créé
– Pas de nouvelles de Mr pezas (plan du tracé définitif de la rocade)
– Nous allons travailler sur la constitution d’un dossier concernant la rocade qui sera envoyé au Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire

– 2 panneaux anti-rocade ont résisté à la tempête …………

21/01/2009 Posted by | Compte rendu | | Laisser un commentaire

Article paru dans l’Echo Béarnais du 19 janvier 2009

Une invitation très spéciale

Les membre de l’association Lous Dous Soarns, ont eu la désagréable surprise, samedi matin, de découvrir que les panneaux  » anti-rocade  » qu’ils avaient installés en  particulier devant la vigne Intermarché, devant l’Épi Béarnais et devant la concession Ford, avaient été arrachés durant la nuit. Plus solides qu’auparavant, ils n’ont pourtant pas résisté au désir de ne pas laisser s’exprimer les opposants à la rocade. loin de les dissuader, cela les motive un peu plus, comme ils nous l’ont confié samedi après-midi.
Et ils ont décidé d’une attitude pour le moins inhabituelle : lancer une invitation à la ou les personne(s) qui se rend(ent) coupable(s) de ces dégradations, à venir les rencontrer demain mercredi à 19 h, salle des associations, à l’école du quartier pour en parler.
Plutôt sport. Non ?09-01-19-eb

19/01/2009 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Information 13 janvier 2009

Un nouveau courrier (avec A.R) a été adressé à Mr Pezas demandant le plan du tracé définitif.

13/01/2009 Posted by | Information | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal Sud-Ouest du 10 janvier 2009

Sud-Ouest 10 janvier 2009
Hier soir, Bernard Molères a profité des voeux pour aborder une nouvelle fois le sujet de la rocade.

« Nous arrivons à la fin de la première étape. Le tracé est en place. La phase suivante, à savoir l’enquête publique, va être lancée. Le contournement se fera en temps et en heure », a-t-il assuré.

10/01/2009 Posted by | Information, Revue de presse | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal Sud-Ouest du 27 decembre 2008

LES ASSOCIATIONS ANTI-ROCADE S’UNISSENT08-12-27-so

ROCADE Quatre collectifs se sont exprimés en faveur de la réouverture de l’échangeur de la Virginie

Alors même qu’on approche de la fin de l’année, butoir sonnant le ficelage du sinueux dossier du contournement d’Orthez, les militants anti-rocade ne mollissent pas. A l’initiative de l’association Lous Dous Soarns, qui se bat contre le barreau nord-est, une réunion rassemblant 4 collectifs – Aros, Tranquilitat a Nouste, Los de Pierrot et Lous Dous Soarns – s’est tenue à l’école des Soarns. La première du genre.
 » Avant on se battait chacun dans notre coi, considère Claude Darrigrand, président de Lous Dous Soarns.
Le but, c’était de se connaître et de confronter nos idées.  » Mutualiser les arguments et les réflexions également.

Résolument contre

Du barreau sud au tronçon nord, les voix se sont fait entendre. Seule l’association Aros  » a clairement annoncé la couleur  » en se prononçant pour le contournement.  » Elle nous a commenté son tracé qui évite le quartier Départ et Magret et qui aboutit au rond-point du Portugal « , explique Claude Darrigrand.
Toutes les autres associations, résolument contre les tracés proposés par la mairie et la DAEE, ont ensuite pris la parole et martelé une nouvelle fois leurs arguments. Avec un nouveau problème, pour Los de Pierrot, à Bonnut :  » La décharge semble être amenée à avoir un flux plus important « , d’après les récents débats du Conseil municipal concernant l’incinération des déchets ménagers à Mourenx.
Ceux de Lous Dous Soarns sont clairs : le barreau nord  » est trop près du centre- ville « ,  » trop près de beaucoup d’habitations « ,  » non-évolutive  » :  » Ses plans datent de dix-huit ans et ne tiennent pas compte de l’évolution du quartier « , résume Claude Darrigrand. Selon lui,  » le contournement de la ville doit se concevoir au sens large en pensant à l’avenir, et non avec des projets sans ambition, déjà périmés avant d’avoir existé. »

Courrier au maire

 » Si on imagine le flux qui nous est envoyé, qu’on rajoute à celui de la 117 de l’axe Pau-Orthez et au flux qui sera créé par le centre commercial des Soarns, on arrive à saturation totale à hauteur du rond-point d’Intermarché. La jonction rocade-centre commercial est une erreur.  »
Un accord final a réuni les quatre associations sur la nécessité d’une étude nouvelle, sur la réouverture du rond-point de la Virginie  » qui permettrait aux camions de partir sur Dax sans traverser entièrement la ville. Là, on est tous d’accord pour demander cette étude. On va faire un courrier au maire.  »
Une proposition qui séduit Jean-Paul Duchon, secrétaire de la section locale des Verts du pays des gaves, présent lors de la réunion, et qui a exprimé son scepticisme quant à la réalisation du projet de contournement actuel par rapport au contournement nord-est et nord.
L’idée de  prendre un conseil spécialisé a enfin même été évoquée.
 » A suivre « , glisse, sibyllin, Claude Darrigrand.

UNE DIZAINE DE PANNEAUX INDÉSIRABLES

L’association affiche sa détermination. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde

 » La zone commerciale est servie, la rocade s’arrête ici.  »   » Que fait-on du Grenelle de l’environnement ?  »
Les messages de la sorte fleurissent, dans les Soarns jusqu’à la zone Louis. Dix panneaux anti-rocade ont été plantés dans le secteur à l’initiative de l’association Lous Dous Soarns.

 » Peu démocratique « 

Des sloggans qui, visiblement, n’ont pas été du goût de tout le monde.  » Ils ont été détruits de nuit, dans les heures qui ont suivi leur implantation, déplore Claude Darrigrand. Ils étaient destinés à sensibiliser la population sur les nuisances de la rocade, tout comme ceux de Bonnut qui sont en place depuis un an. le fait de les détériorer dénote une attitude peu démocratique.  »
De poursuivre :  » les panneaux ne visaient personne, si ce n’est la décision des élus. Le fait de les détruire a fait monter la tension d’un cran et la détermination des gens du quartier par la même occasion « , conclut Claude Darrigrand.

27/12/2008 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Article paru dans l’Echo Béarnais du 23 decembre 2008

CONTOURNEMENT D’ORTHEZ08-12-23-eb

Pour une réouverture de la Virginie

Jeudi dernier, les bureaux des 4 associations d’opposition à la rocade se sont réunis.
Ils plaident pour une réouverture de l’échangeur de la Virginie.

Cela aurait dû être un dossier bouclé pour la fin de l’année. Mais, la majorité des opposants au tracé de la rocade continuent d’agiter le drapeau orange en direction des élus locaux. La vigilance est de mise… Jeudi soir, dans la salle du foyer rural des Soarns, les membres des bureaux de Lous Dous Soarns, l’AROS, la Tranquilitat a Nouste et Los de Pierrot se sont retrouvés autour de la table.
Chacun s’est présenté et plan à l’appui, a dressé un état des lieux. Progressivement les protagonistes regroupent leurs informations, établissent les liaisons entre les différents tronçons et pointent leurs interrogations.

Rocade non adaptée ?

Un sentiment commun se dégage rapidement :  » le projet de rocade est dans les cartons depuis très longtemps et maintenant on nous dit qu’il faut aller très vite alors qu’il ne paraît plus être adapté aux besoins ».
Un second constat ne tarde pas à les rassembler :  » il faut rouvrir l’échangeur de la Virginie ! Les camions n’auraient ainsi qu’à traverser une partie de la ville avant de reprendre la route de Dax ». argumente Claude Darrigrand, président de Lous Dous Soarns.
Une idée largement partagée par Jean-Paul Duchon, Secrétaire de la section locale des Verts du pays des Gaves, invité de l’association.
Candidat malheureux aux cantonales de 2008, la rocade est un sujet qu’il connaît bien et sur lequel il avait manifesté son opposition.  » Son histoire date de plus de 30 ans. A l’époque, le boulevard Charles de Gaulle aménagé sur l’axe Orthez/Mont-de-Marsan avait pour but de désengorger la ville. Depuis, des constructions se sont greffées autour si bien qu’il passe maintenant quasiment dans la ville  » souligne-t-il en faisant un parallèle avec le projet de déviation actuel.

Un dossier mis au vert

 » Le projet de réouverture de la Virginie est également un vieux serpent de mer. Les plans sont faits et ont été proposés aux précédentes municipalités. Mais, les négociations avec ASF (Autoroutes du Sud de la France) afin d’en faire une zone sans péage n’ont pas été menées. De quels camions parle-t-on ? Il faut différencier les transports internationaux des transports interrégionaux et de ceux qui assurent la desserte locale. Ces derniers sont les plus nombreux. La solution serait d’aménager aux endroits stratégiques comme la zone Louis des plates-formes de transit. Les camions internationaux y déchargeraient leur marchandise. Elle serait ensuite récupérée par des petits camions de livraison qui l’achemineraient en ville. De plus, cela produirait des emploi. » note celui qui appose le dossier rocade au Grenelle de l’environnement.
Du côté de Lous Dous Soarns, on s’inquiète également des conséquences de ce projet :  » Nous allons recevoir le trafic provenant de la rocade Sud qui va jusqu’au rond-point du Portugal. Ce flux arrivera ensuite au quartier des Soarns où la construction du tronçon Nord a déjà démarré et où se superpose en plus le projet d’extension de centre commercial des Soarns. Déjà, il y a saturation aux heures de pointe alors on imagine ce que cela peut donner.  »
Suite à cette réunion, plusieurs panneaux contestataires ont été installés dans le quartier. Ils n’ont pas passé le week-end. Le froid sans doute…….. Ils seront remplacés sous peu.
En attendant, les 4 associations ont prévu de se réunir à nouveau prochainement. Leur mobilisation est totale. A suivre donc…….

23/12/2008 Posted by | Revue de presse | , | Laisser un commentaire

Article de Presse 20 décembre 2008

SOARNS : LES ANTI-ROCADE S’AFFICHENT

08-12-20 Hier, des panneaux sont apparus aux Soarns. Fruit de la mobilisation des anti-rocade du quartier (Lous Dous Soarns), ces écriteaux, placés en divers endroits du secteur, plaident pour la réouverture de la Virginie et dénoncent « l’inutilité de la rocade. »
Cette opération fait suite à une réunion qui s’est tenue, jeudi soir, à l’école des Soarns, et qui a rassemblé des membres des différentes associations d’opposants au contournement d’Orthez. Une vingtaine de personnes était réunie.
« Chacun a présenté ses différents problèmes » notait hier Patrick Adam, qui avec Los de Pierrot, s’oppose lui au barreau entre la zone Louis et la route de Dax. A priori, aucune action commune n’a encore été arrêtée. « Mais nous devons nous revoir » précise l’intéressé.
Par ailleurs, les opposants militent pour un meilleur usage de l’autoroute A64, dans l’optique du contournement. D’où l’appel à négocier pour relancer l’ouverture de la Virginie.
Le temps presse pour les opposants. Bernard Molères souhaite en effet faire de 2009 l’année de la rocade avec un choix définitif du tracé dès le début de l’année prochaine. Et un lancement de l’enquête publique dans la foulée.

20/12/2008 Posted by | Information, Revue de presse | , | Laisser un commentaire

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 18 DECEMBRE 2008

Les 3 Associations ont répondu à notre invitation

– AROS : qui milite pour le contournement d’Orthez, , a présenté son tracé jusqu’au rond-point du Portugal
– Tranquilitat à Nouste : qui est contre le contournement, a présenté un autre tracé qui débouche au péage de Biron
– Los de Pierrot : qui se bat contre son tronçon a obtenu quelques aménagements du Conseil Général. Nouveau problème : la décharge de Bonnut (nature des déchets qui y seront traités)
– Nous, toujours le même langage, rocade périmée, inutile vu le trafic, trop prés de la ville et de nos habitations, non évolutive pour l’avenir. De plus, les déviations du sud qui aboutiront au pont de l’Europe vont saturer le quartier rond-point d’Espagne, avec le flux du centre commercial
– Intervention de Mr Duchon (les Verts)
Il a abondé dans notre sens et précisé que les camions qui traversaient Orthez sont en majorité à desserte locale. Il nous a soumis quelques propositions mais cela ne peut être qu’une décision politique
Il se tient à notre disposition

Les 4 Associations sont d’accord pour une réouverture de la Virginie

Notre campagne de communication avec les panneaux d’affichage a tourné court!
Cette action de destruction montre un esprit peu démocratique………..

18/12/2008 Posted by | Compte rendu | , | Laisser un commentaire

Rocade Information

15/12/2008 Posted by | Photo | , | Un commentaire

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 13 NOVEMBRE 2008

Présents : les membres du bureau, les membres de l’Association

1/  Compte-rendu de la réunion du 6/11/08 à la CCO

2/  Synthèse  après concertation des riverains :

– NON au projet de déviation actuel mais ne pas rompre le lien Mairie- Association
– Projet non ambitieux qui engage une somme d’argent importante (demander à Mr le Maire les lignes budgétaires)
– Connaître les documents officiels sur les comptages
– Se tenir au courant de l’enquête publique (future rocade)
– Il n’est pas de bon ton de construire des routes à l’heure « du Grenelle de l’environnement », se renseigner sur les normes et textes qui régissent les réalisations futures
– Le trafic indésirable est l’axe Pau-Bayonne : réfléchir sur les possibilités de la réouverture de l’échangeur de « la Virginie »
– Demander une étude phonique, géologique sur le terrain et régler les problèmes d’assainissement
– Se regrouper avec les 3 autres Associations
– Associer les médias et mettre en place des moyens de communication

– Un géomètre a été mandaté, nous en faisons part par écrit à Mr Pezas.

13/11/2008 Posted by | Compte rendu | , | Laisser un commentaire