Orthez

Site officiel de l’association Lous Dous Soarns

Article paru sur le journal le Sud Ouest du 11 janvier 2014

L’association anti-contournement a déposé un recours gracieux, hier.

1425618_3853588_800x400C’est un conseil collégial qui est désormais à la tête de l’association.
© Photo N.L
Pour l’association Lous Dous Soarns, qui milite contre la création du barreau centre, l’arrêté portant autorisation au titre de l’article L.214.3 du code de l’environnement de travaux d’aménagement du contournement d’Orthez, signé par la Préfecture le 14 novembre dernier, « ne signifie pas que l’État a donné son accord pour la réalisation ».« Le dossier technique est encore sur la table du Conseil général, qui aura un an pour le remettre au préfet, indique Pierre Miallocq. L’État doit encore se prononcer sur la réalisation. » Bien qu’ils admettent que l’arrêté est une étape « importante », ce dernier ne concerne pour eux « que la loi sur l’eau ».

Comme nous l’écrivions le 22 novembre dernier, les démarches administratives (appels d’offres, permis de construire) devraient en effet encore durer plusieurs mois. « Le préfet peut toujours dire non, mais le plus important était ce premier feu vert », note de son côté Bernard Molères, le maire.

Hier matin, Lous Dous Soarns a déposé un recours gracieux à la préfecture et auprès du ministre de l’écologie et du développement durable au sujet de l’arrêté. L’association énumère plusieurs « vices » concernant notamment « la dépollution des eaux pluviales ou l’imperméabilisation des terrains ».

Conseil collégial

Lous Dous Soarns affirme qu’elle « fera tout pour que le contournement ne voie pas le jour ». « Les chiffres du Conseil général sur le trafic sont surestimés, estime Claude Darrigrand. Ils sont en diminution et cela sera relevé lorsque le dossier sera sur le bureau du préfet, d’autant qu’on n’a jamais su qu’elle serait l’incidence du barreau sur le trafic dans le centre-ville. »

Par ailleurs, l’association qui a tenu son assemblée générale a décidé de se réorganiser suite à la démission du président Claude Darrigrand. L’association a donc fait évoluer ces statuts afin d’être dirigée par un « collectif » appelé officiellement « conseil collégial ». Il est composé notamment de Pierre Miallocq, Claude Darrigrand, Bernard Hourcade et Philippe Cangrand. « Cela permet de mieux mobiliser et motiver les membres », estiment les responsables.

Nancy Ladde

Publicités

11/01/2014 - Posted by | Revue de presse

Aucun commentaire pour l’instant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :