Orthez

Site officiel de l’association Lous Dous Soarns

Article paru dans le journal La République du 31 mai 2011 Orthez

Des tracts place d’Armes

Quelques anti-rocade s’étaient donné rendez-vous hier en fin d’après-midi au rond-point de la place d’Armes. Objectif à cette heure de pointe : distribuer des tracts aux automobilistes. Un document dans lequel ils rappellent, sans surprise, leur opposition au projet de contournement, selon eux inutile et coûteux.

31/05/2011 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

4000 tracts en 1h30 au rond point de la place d’armes d’Orthez

Merci aux 4000 automobilistes qui ont accepté le tract d’information contre le projet de rocade, aujourd’hui entre 17h et 18h30.

30/05/2011 Posted by | Actualité, Information | | 2 commentaires

Article paru sur le journal Sud-Ouest du 27 mai 2011 Orthez

 Les anti-rocade comptent bien se faire entendre

Le collectif constitué de trois associations va bientôt distribuer des tracts en ville.

Pour l’heure, seuls 800 mètres ont été réalisés ; les anti-rocade n’en veulent pas plus. photo n. ladde

Le collectif anti-rocade, composé des associations Lous Dous Soarns, Los de Pierrot et La tranquilitat a Nouste, compte bien revenir sur le devant de la scène à l’heure où le projet du contournement d’Orthez va peut-être enfin voir le jour.
En effet, dans les semaines qui viennent, les services du Conseil général, qui financera le projet, doivent rencontrer ceux de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) qui avaient une première fois retoqué le projet sur des arguments environnementaux.

De plus en plus cher

Le projet total de rocade comprenant les trois barreaux, centre, nord et sud, avait été budgété à 36 millions d’euros en 2009. Or, il devrait être réellement mis en œuvre au moins trois ans plus tard, ce qui entraînera forcément un surcoût dû à la hausse des matières premières.« Il n’y a pas eu de réactualisation pour l’instant », convient le maire d’Orthez. Mais en somme, plus le temps passe, plus cette rocade dont on parle depuis vingt ans devient chère.

Depuis, le Conseil général a revu sa copie et est en phase de négociation. « Une nouvelle rencontre doit avoir lieu dans les prochaines semaines, précise Bernard Molères, maire d’Orthez et vice-président du Conseil général. Soit le projet est accepté, soit il faudra encore discuter. »

« Inutile et dépassé »Dans ce contexte, le collectif anti-rocade veut se faire entendre. « Il faut que la population ait les deux sons de cloche, affirme Claude Darrigrand, président de Lous Dous Soarns. Très rapidement, le collectif va donc effectuer des opérations de tractage dans le centre-ville pour faire valoir sa position. « Nous ne sommes pas seulement sur un non primaire, poursuit le responsable de l’association. Des éléments techniques nous permettent de dire que cette rocade est inutile et dépassée. »

Pour preuve, Claude Darrigrand, qui se réjouit que le projet ait été retoqué « par deux ministères et le préfet de région », avance des chiffres de circulation issus du Conseil général. « Dans le sens Est-Ouest, soit Bayonne-Pau, on dénombre 20 000 véhicules/jour, détaille le président. Dans le sens Nord -Sud, il y en a 5 000. Or le premier barreau, qui va du nord au sud n’empêchera aucunement les embouteillages en centre-ville dus à l’axe Pau-Bayonne. »

« Plus de poids lourds »Cette vision est partagée par le président de La Tranquilitat a Nouste, Robert Hourcade, qui milite pour un tracé « plus court et moins cher », partant de l’échangeur de Biron et non de Laà-Mondrans. « Avec notre tracé, on évite les maisons et les écoles », constate Robert Hourcade.

Mais pour Bernard Defrance, de l’association de riverains Orthez Sud, favorable à la rocade, il est « temps qu’il y ait une déviation à Orthez ». « Nous voyons de plus en plus de poids lourds rejoindre la route de Navarrenx et de L’Hôpital d’Orion », souligne-t-il.

De son côté, Bernard Molères estime que cette rocade, une fois complète, permettra d’éviter le centre d’Orthez pour rejoindre la route de Dax. « Si Orthez n’a pas de contournement dans les prochaines années, elle va s’asphyxier, car l’automobile va continuer de progresser », prédit le premier magistrat.

Bernard Molères n’est en revanche pas en mesure de dire si les négociations entre la Dreal et le Conseil général pourraient ou non aboutir à une modification du tracé. « Si c’était le cas, nous repasserions ce tracé devant le Conseil municipal », prévient le maire. Ce dernier espère en tout cas que l’objectif de lancer la déclaration d’utilité publique et l’enquête publique à la fin de l’année 2011 sera atteint.

Ces procédures, systématiques dans ce type de projet, permettront à tous de donner leur avis.

Le collectif anti-rocade tentera donc, dans les prochaines semaines, de convaincre le maximum d’Orthéziens de « l’inutilité de ce projet coûteux ».

29/05/2011 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Plan d’Orthez et tracé du projet de la rocade

25/05/2011 Posted by | Information | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal l’Echo Béarnais du 31 mai 2011 Orthez

Lous dous Soarns occupe à nouveaux le terrain

Réunis en assemblée générale mardi 24 mai, l’association de défense contre la rocade ouest présidée par Claude Darrigrand a décidé de relancer une opération de communication dès lundi 30 mai.

Au planning, la pose de panneaux (les précédents avaient mystérieusement disparu) dans le quartier des Soarns, une distribution de tracts co-signés par les associations anti-rocade Los de Pierrot et Tranquilitat a nouste (entre le rond point de la mairie et de la visitation) et la réalisation d’un sondage évoquant les aspects économiques, sociaux et environnementaux du contournement parmi les riverains de chaque barreau.

Une sensibilisation de la population qui intervient après que le maire ait émis l’idée d’organiser un référendum sur le contournement d’Orthez lors de la réunion de quartier mercredi 4 mai à la Chaussée-de-Dax.

24/05/2011 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire

Compte-rendu de l’assemblée générale du 24 mai 2011

1/ Désignation du tiers sortant des membres du conseil d’administration :

1 membre sortant : A.Maysounave
1 nouveau membre : V.Pailhassar

2/ Rapport moral

Rappel de ce qui a été fait :
Mai 2010 entretien avec Mr Lasserre
Juin 2010 entretien avec Mr Aguerre
Juillet 2010 contact avec Mr Guillot
Septembre 2010 Mr le préfet de région nous envoi un dossier concernant l’avis de l’autorité environnementale dans le projet : «Déviation d’Orthez-Tronçon centre entre les RD933 et 817», maître d’ouvage : le département des Pyrénées-Atlantiques.

La conclusion étant que l’autorité environnementale ne peut émettre qu’un avis défavorable à ce projet.
Novembre 2010 contact avec Mr Uthurry
Sur la presse Mr borloo émet également un avis défavorable au projet

A la dernière réunion de quartier il a été question de l’Agenda 21 et des travaux en cours dans le quartier.
Rien de neuf sur la rocade si ce n’est que le dossier est en cours de construction.

3/ Rapport financier

Recette : 170,00 Euros
Dépenses : 73,24 « 28,37E (peinture) 24,51E (frais de réception) 20,36E (frais bancaires) »
Bénéfice : 96,76E
Solde bancaire : 410,20E
Des membres adhérents ne sont pas à jour de leur cotisation 2011 et 2010!, il leur sera envoyé un rappel.

4/ Actions

Un nouveau dossier a été envoyé à Mme Kosciusko-Morizet afin qu’elle puisse donner un avis

Les tracts ont été reformulés et seront distribués, des encarts passeront dans la presse

Les anciens tracts seront distribués lundi 30 mai au rond-point de la mairie, 5 personnes s’en chargent

Réalisation de nouveaux panneaux

24/05/2011 Posted by | Compte rendu | | Laisser un commentaire

Article paru dans le journal La Republique du 06 mai 2011

Rocade : le feu vert de l’Etat attendu pour la fin de l’été

La rocade d’Orthez attend toujours la suite de son chantier aux Soarns. Et ce alors que les 800 premiers mètres ont été livrés il y a déjà plusieurs mois.

Une rencontre est prévue avant l’été entre le conseil général et la direction régionale de l’environnement pour, enfin, débloquer le projet.

Mercredi soir, réunion de quartier à l’école de la Chaussée de Dax. Interrogé sur le projet de contournement de la ville et l’avancée du dossier, dans ce coin pas mal traversé par les camions, Bernard Molères répond plutôt vivement. « Le projet est bloqué. » Rien que cela. Et le premier magistrat de déplorer, entre autres, les embûches imposées par les nouvelles normes, fruits amers du Grenelle de l’environnement.

« Mais, ce n’est pas que le projet de contournement d’Orthez qui est arrêté, ce sont tous les projets similaires » expliquait le maire hier matin. Reste qu’a priori, cette séance de surplace pourrait encore durer quelques semaines. Car, bonne nouvelle pour ses promoteurs, si tout va bien le projet de rocade retrouvera du poil de la bête dès cet été. Et devrait sortir enfin des limbes administratifs. Même si de facto, il semble bien qu’il ne faille pas espérer que le feu de l’Etat passe au vert avant la rentrée de septembre.

L’enquête publique pressentie pour fin 2011

Explications, les cartes sont aujourd’hui entre les mains de la DREAL, la « direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. » C’est ce service du ministère de l’écologie qui a recalé le projet présenté par le conseil général l’été dernier. Et c’est donc lui qui autorisera ou non l’assemblée départementale – la puissance qui finance l’équipement – à poursuivre son dessein. Après un premier échec l’été dernier, les techniciens du conseil général ont repatiné le projet de contournement, prenant en compte les recommandations environnementales de l’Etat. Et en début d’année, une première rencontre a eu lieu entre les deux parties. Une autre est prévue avant l’été. De quoi donc, pour le maire, parier sur une réponse – positive bien sûr – d’ici la fin de l’été. « Ce qui permettrait alors de lancer l’enquête publique peut-être en fin d’année. »

« Finir rapidement le tronçon des Soarns »

Cette procédure administrative précède la DUP (déclaration d’utilité publique) qui permet ensuite de débuter le chantier. « Il faut au moins que nous puissions finir rapidement le tronçon des Soarns » commente Bernard Molères. Là-bas, 800 premiers mètres ont déjà été réalisés pour desservir la zone commerciale élargie et les nouvelles enseignes qui ont poussé. Mais 1,5 kilomètre reste encore à réaliser pour arriver à la zone Louis.

===> En chiffre: 36

C’est en millions d’euros l’enveloppe prévue pour la rocade d’Orthez. A savoir 4 millions pour le barreau centre (Soarns-Zone Louis), 18 pour le barreau nord (Zone Louis, route de Dax) et 14 pour le barreau sud (rond-point du Portugal- Loubieng). Notons que ce prévisionnel a été édité en 2009.

===>Un projet qui fête ses 20 ans cette année

C’est en 1991 qu’a eu lieu le premier acte administratif pour la rocade d’Orthez.

A Orthez, quel est le point commun entre la vigne de Moncade et le projet de rocade ? Facile, ils ont tous deux 20 ans. Le bel âge donc. C’est en effet le millésime 1991 qui a vu le premier acte administratif d’un projet de contournement de la ville. A l’époque, le fuseau retenu cisaillait le bois de Laqueyre en son centre. Déjà, on avait eu droit à de premières levées de bouclier chez les riverains.

Seuls 800 m menés à bien

Après dix ans d’atermoiements, 2002 voit le projet relancé par le conseil général, encouragé il est vrai par les projets économiques en germe sur une zone des Soarns en plein essor. Des études permettent de finaliser – là aussi après plusieurs modifications – un barreau nord entre les routes de Mont-de-Marsan et Dax.

Au final, c’est donc un projet comportant trois barreaux qui arrivent en 2009 (centre, nord et sud) sur la table des conseils municipaux des trois communes concernées par le projet : Orthez, Laà-Mondrans et Loubieng. Les trois assemblées ont à l’époque délibéré en faveur de ce tracé long d’une dizaine de kilomètres. Mais depuis, seuls les 800 mètres des Soarns ont été menés à bien. Il est vrai que cette portion n’avait pas besoin d’enquête publique.

Quoi qu’il en soit, dans un document du département, daté d’il y a deux ans et présenté aux élus orthéziens, étaient évoqués la fin du tronçon centre en 2013, l’achèvement du tronçon sud en 2018 et le bouclage du tronçon nord en 2022. Un échéancier qui a déjà pris du retard au regard des freins mis l’été dernier par la DREAL. Et qui devrait, quoi qu’il arrive, être compliqué à respecter. l

===> En quête d’un soutien populaire

Lors de la réunion de quartier à la Chaussée de Dax, Bernard Molères a indiqué qu’en cas de blocage persistant du projet – on parle quand même du contournement d’Orthez depuis 20 ans (lire ci-dessous) – il n’hésiterait pas à s’appuyer sur la population pour convaincre l’administration de la nécessité de cet équipement pour la ville. Retrouvant les accents syndicaux qu’il avait chez Elf-Aquitaine, le maire estime en effet la situation peu acceptable. Ce qui explique aussi le qualificatif dont il a affublé Jean-Louis Borloo lors de son passage ministériel : « irresponsable ». Pour mémoire, l’ancien ministre avait également cosigné une lettre avec un autre ministre du précédent gouvernement, Dominique Bussereau, dans lequel les deux hommes indiquaient douter de la pertinence de ce projet. Reste à savoir quelle forme pourrait prendre ce soutien populaire s’il voit le jour. Dans l’assistance, quelqu’un a suggéré une pétition. On n’en est pas encore là, mais l’idée pourrait faire son chemin si jamais l’enlisement du projet venait à se poursuivre.

14/05/2011 Posted by | Revue de presse | | Laisser un commentaire