Orthez

Site officiel de l’association Lous Dous Soarns

Article paru dans le journal Sud Ouest le mercredi 20 janvier 2010 Orthez

MUNICIPALITÉ. Lors de ses voeux hier, le maire a indiqué que l’année 2010 sera axée sur l’écologie, le développement durable et la mise en place de l’Agenda 21

Le défi de la préservation de l’environnement

Le vert sera au centre du programme municipal cette année avec la concrétisation  de l'éco-quartier et la concrétisation de l'Agenda 21. (Photo archives DR)

Le vert sera au centre du programme municipal cette année avec la concrétisation de l’éco-quartier et la concrétisation de l’Agenda 21. (Photo archives DR)

«Refroidir la machine. » Voilà qui résume la teneur du discours prononcé par Bernard Molères, hier soir, lors de ses voeux aux Orthéziens et aux corps constitués.Visé en premier lieu, l’endettement, qui grève chaque Orthézien de 1 200 ? en moyenne (lire « Sud Ouest » d’hier) mais aussi la machine que la société de consommation entretient et emballe depuis de longues années, quitte à mettre en péril l’environnement. C’est cet axe vert, fait du développement durable, de l’Agenda 21, de l’écologie en général, que déclinera la municipalité en 2010.

« Nous avons décidé d’affirmer très clairement ce que nous avions dit durant notre campagne : cette année sera celle de l’Agenda 21 », annonce le maire.

Changer les habitudes

L’Agenda 21 est un protocole qui se veut garant du développement durable du territoire. « Il nous oblige à prendre nos responsabilités, notamment par rapport à l’émission de CO2, poursuit le maire. Il s’agit de répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures. »

Concrètement, la démarche implique un engagement des collectivités et de tout citoyen orthézien, un élan pour, au final, s’accoutumer aux gestes vertueux.

Hier soir, Bernard Molères a profité de ses voeux pour « lancer un appel » aux Orthéziens : « Je vous demande de participer, de vous exprimer. Il y a des habitudes à changer. »

Plusieurs fiches d’actions déclinant les axes du développement durable seront établies. « Notre objectif sera d’étudier, avec toute la population, par le biais de groupe de travail, les secteurs sur lesquels des économies pourraient être réalisées. Il est de notre responsabilité de répondre à ce défi. C’est ce que nous allons faire. »

La Ville vient à ce titre d’embaucher une technicienne pour mettre en musique l’Agenda 21.

Dans un premier temps, ce seront des « choses simples », mais qui ont un coût : économies au niveau de l’énergie, au niveau de l’eau – recherche des fuites, stockage de l’eau de pluie – et au niveau du transport.

Le thème a naturellement amené Bernard Molères à parler de la « concrétisation » prochaine de l’éco-quartier, sur lequel on devrait en savoir plus en fin de semaine. « Il entre dans sa phase active », indique l’élu.

Le PLU attend la LGV

Autre dossier directement lié au développement durable : le PLU, actuellement en révision. La mairie a voulu, là aussi, donner une touche de vert. « On a couplé cette révision avec une démarche qui mêle aménagement, environnement et urbain, explique Bernard Molères. Elle n’est pas obligatoire mais nous l’avons voulue, de manière à dessiner pour les générations futures le paysage d’Orthez/Sainte-Suzanne. »

Autre dossier sous-tendu par la révision du PLU : la LGV. « Nous avons envoyé un courrier à Réseau ferré de France et nous l’avons interrogé pour savoir ce qu’il compte faire de la gare d’Orthez : la renforcer et la moderniser, ou envisager la construction d’une gare nouvelle. « Nous allons prévoir des terrains réservés à cet effet, si la gare se développe, et c’est ce que nous souhaitons. »

Auteur : Aurélie champagne
a.champagne@sudouest.com

20/01/2010 Posted by | Revue de presse | | Un commentaire